VALMOREL - ST FRANÇOIS LONGCHAMP : Un enneigement exceptionnel

Située à 1400m d’altitude Valmorel n’est pas une station de très haute montagne comme le peuvent être certaines de ses grandes sœurs de Haute Tarentaise. Pourtant, située sous le col de La Madeleine et protégée par le massif de la Lauzière, la station bénéficie d’un enneigement particulier. Le domaine skiable est à cheval entre la vallée de la Tarentaise et celle de la Maurienne. Cette situation laisse entrer les perturbations venant de l’ouest. Alors que l’on trouve, par exemple sur Bourg-Saint-Maurice, un cumul de 1m/an de précipitations, il est sur Valmorel de 1,50 m/an, soit plus de 5m de neige cumulée en moyenne par hiver. De quoi donner des idées aux aficionados de neige fraiche…

 Au niveau équipement, Valmorel « La Belle », possède 46 remontées mécaniques offrant un domaine de 152 km de pistes de tous niveaux sur 1250 m de dénivelé. Snowpark, espaces « nouvelles glisses », zone hors pistes sécurisée. 315 canons à neige assurent un enneigement pour toute la saison. Valmorel peut être considéré comme une station ludique et familiale. Mais il ne faut pas se leurrer, le domaine hors piste est assez important lui aussi. Relié, au sommet du col de la Madeleine, à St François Longchamp, le domaine skiable est tout à fait respectable et en optant pour le forfait Grand Domaine on l’étend sur St François et on augmente ainsi le potentiel de glisse de 85 pistes sur 160 km et 45 remontées mécaniques. L’enneigement à Saint-François Longchamp est lui aussi supérieur de plus de 15 % aux autres stations d’altitude comparable.

Sur Valmorel, la présence d’un club med très haut de gamme apporte un plus au niveau de la variété des activités envisageables (cascades de glace, chiens de traineaux, parapente etc) et bien entendu la possibilité de sorties en hors-pistes accompagnées par des professionnels des écoles de ski. L’architecture générale de la station est belle et très bien intégrée avec des bâtiments à taille humaine sous forme de chalets de pierre et bois, de toits en lauze, de décorations diverses avec de nombreux commerces. Le centre de la station est parcouru d’une rue piétonne et de grands parkings périphériques donnent un cachet de village de montagne très agréable par l’absence de véhicule dans les rues. Le cadre dans lequel est nichée la station est beau et l’environnement assez bien préservé. Le ski nordique se fait sur Naves alors que la remise en forme dans la station thermale de la Léchère. Doucy-Combelouvière est directement relié au grand domaine quant au village de Cellier, c’est la porte aux ballades dans la Lauzière. Il reste encore beaucoup de zones « sauvages » non équipées et la densité des remontées non outrancière donne un sentiment de liberté et d’espace bien appréciable.  

Honnêtement nous sommes venus sur Valmorel pour chercher de la tranquillité et de la neige fraiche. Alors qu’une suite de perturbations laissait quelques ouvertures météo, nous avons profité d’une accalmie pour venir explorer le domaine. Temps maussade et gris en bas, mais à mi-pente du télésiège du Mottet, juste en arrivant au col, nous sommes sortis de la mer de nuage et un spectacle de toute beauté s’est ouvert devant nos yeux. Seuls les sommets de plus de 2300 m sortaient des nuages avec un ciel bleu intense et 50 cm de neige fraiche. Le Mont Blanc, les sommets de Vanoise et des Écrins et les ceux plus proches du domaine offrent un cadre assez exceptionnel aux privilgiers que nous étions, mais ce n’est pas tout ! Nous étions également, quasiment les seuls skieurs à faire du hors-piste ce jour là ! Pas de trace et pas de course à la première ligne comme dans bien d’autres stations. Un luxe actuel qui vaut son pesant d’or…

Après l’excitation et l’émerveillement, et quelques descentes, le calme est revenu. Pour rester dans la zone ensoleillée, nous sommes partis du côté du col de La Madeleine. Puis sur le télésiège de la Lauzière qui arrive à 2550m. C’est ici le départ du hors-piste de la combe de la Rave et de variantes de ski de proximité. Le terrain est ludique, combes, vallons, barres rocheuses se succèdent dans des pentes tout à fait accessibles que ça soit du côté de St François ou celui de Cellier. Un autre grand classique local est le hors-piste du Mottet qui permet depuis le col du même nom de basculer sur la vallée des Bellevilles. Le retour se fera en taxi ou avec un véhicule laissé sur place.

Si le massif de la Lauzière bénéficie d’un enneigement similaire à celui du Beaufortain, le parallèle entre les deux massifs ne s’arrête pas là. Ce sont aussi des hauts lieux du ski de randonnée. C’est dans cette zone de la Lauzière que l’on trouve les plus belles courses en « peaux de phoques » avec de nombreuses combes et couloirs.

Comme toujours en marchant un peu on ouvre le potentiel freeride. Il suffit parfois de quelques minutes de marche pour s’offrir de belles contre pentes ou de gagner de la longueur sur des lignes comme au sommet du Cheval Noir depuis la pointe du Mottet. En cas de mauvais temps, le ski en forêt est possible sur le bas du domaine, mais les dénivelées sont assez courtes.

Attention, sur le versant de Valmorel, une pente se resserre en un goulet qui se termine sur une succession de plusieurs cascades infranchissables extrêmement dangereuses. La zone est bien indiquée sur les panneaux, mais reste traitresse surtout en cas de faible visibilité. Des accidents sont à déplorer presque tous les ans… Pour les personnes que le danger du ski hors piste rebute, la station a équipé son domaine de 3 secteurs non damés et sécurisés de différents niveaux. Le Gollet, Le Mottet et la combe du Riondet. Lorsque ces zones sont ouvertes on a la certitiude que les faces alentours sont purgées ou que le menteau neigeux est stable.

Même si le domaine bénéficie d’un petit plus au niveau enneigement son altitude relativement modeste et son absence de zone glacière font privilégier les périodes de janvier à Mars pour trouver de la neige fraiche et « froide ». Les canons permettent quant à eux de garantir un enneigement artificiel correct et d’assurer la pratique du ski sur toute la longueur de la saison.

Ce n’est donc pas une gageure de dire que nous avons été très agréablement surpris par ces quelques jours de ski passés sur le domaine. Les bonnes conditions de neige en etaient pour beaucoup, mais le cadre et la sérénité du lieu offrent un attrait évident et devraient séduire autant les comtemplatifs que les sportifs.

 





















Retour à la liste des reportages

             Stéphane Godin Photographe                      

 

3 rue Friant 39800 POLIGNY - Tel : 06 83 25 88 03     Contact

© 2006-2019 Stéphane GODIN
Réalisation : Jordel Médias Agence Web